Legion Logo

Royal Canadian Legion
Branch 94

205 Empire, Greenfield Park,
Québec, Canada
J4V 1T9
450-466-0308
www.legion94.ca


 

Coverall (Special Edition)

 

  d
 
cover pic

 

 

 
Welcome to this special edition of the Coverall. We here in Branch 94 have taken up the fight to stop the transfer of Ste. Anne’s Hospital from Federal hands to Provincial hands. We have done this to protect our Veterans from being treated like second class citizens.

The Minister of Veterans Affairs, Mr. Blackburn, has stated that the veterans who live in Quebec are poorly treated compared to the rest of Canada. But the Federal Government wants to give Quebec control over the Veterans. Why? So they can be poorly treated? Did these men and women not fight to keep our country free? Did they not fight so we could have freedom of speech and freedom of the press and freedom to walk the streets of this great country without fear?

The time has come for all of us to contact our local MP - to contact the Minister of Veterans Affairs - to contact the Prime Minister of Canada and let him know that Veterans are not second class citizens. Time to let them know that they are free to hold office today because of our Veterans. They are living in a great country-thanks to the Veterans. The time has come to say thank you to a Vet and to treat them with the respect they deserve.

Let’s all stand up and show support for the Veterans.

Branch 94 is leading the fight right here in our own District and has organized meetings for all our Branches to attend. The Chairman of the Committee to Save Ste. Anne’s Hospital for Veterans is Comrade Ray Langstaff. If you need more information about this fight please contact him at 450-672-3501 or rangstaff@sympatico.ca .

Comrade Francine Cantwell is organizing a Rally on November 6, 2010 at 11:00 in front of the Bloc Quebecois’s home. This is to coincide with a National Rally in support of Canada’s veterans which will be on Parliament Hill. To join the rally or find out more about it please contact Francine at 450-465-7644 francinecantwell@sympatico.ca Please note that we will be assembling in the parking lot at 10:15 a.m.

Please join us to protect the Veterans of past wars and also of the many Peace Keeping Operations our military took part in and the young men and women who are still fighting for us today. They stood up for us now it is our turn to stand up for them.

  Bienvenue à ce numéro spécial du Coverall. Nous, ici à la filiale, avons entrepris la lutte en vue d’arrêter le transfert de la juridiction de l’hôpital Ste-Anne du fédéral au provincial. Nous avons entrepris ces démarches afin de protéger nos vétérans d’être traités comme citoyens de seconde classe.

Le ministre des Anciens combattants Canada, Monsieur Blackburn, a dit que les vétérans résidant au Québec sont traités moins bien que ceux qui restent ailleurs au Canada. Toutefois le gouvernement fédéral désire céder les responsabilités pour les vétérans à la province de Québec. Pourquoi ? Afin qu’ils soient traités moins bien ? Est-ce que ces hommes et femmes ne se sont pas battus pour la liberté de notre pays ? N’ont-ils pas combattu pour notre liberté de parole et notre liberté de presse et la liberté de marcher dans les rues de ce beau pays sans crainte ?

Le temps est venu pour nous de contacter notre membre du parlement, de contacter le ministre des Anciens combattants, de contacter le premier ministre du Canada et de leur laisser savoir que les vétérans ne sont pas des citoyens de deuxième classe. Le temps est venu de leur laisser savoir qu’ils sont en poste aujourd’hui à cause de nos vétérans. Ils demeurent dans un beau pays, merci à nos vétérans. Le temps est venu de dire merci à un vétéran et de les traiter avec le respect qu’ils méritent.

Tenons nous debout et montrons notre appui aux vétérans.

La filiale 94 mène la lutte ici même dans notre district et organise des assemblées où toutes les filiales sont invitées. Le président du comité pour Sauver l’hôpital de Ste-Anne est notre camarade Ray Langstaff. Si vous désirez plus de renseignements au sujet de cette lutte, veuillez le contacter au 450 672-3501 ou par courriel rangstaff@sympatico.ca

Notre camarade Francine Cantwell organise une démonstration prévue pour le 6 novembre 2010 à 11h en face des bureaux du Bloc québécois. Ceci coïncidera avec une démonstration pancanadienne pour appuyer les vétérans du Canada qui se tiendra sur la colline parlementaire. Pour vous joindre à la démonstration ou pour en savoir plus, veuillez contacter Francine au 450 465-7644 ou par courriel
francinecantwell@sympatico.ca Veuillez noter que les gens se rassembleront dans le stationnement à 10 h 15.

Veuillez vous joindre à nous afin de protéger les vétérans des guerres passées, les militaires qui ont participé aux opérations de paix et aussi les jeunes hommes et femmes qui se battent encore aujourd’hui pour nous Ils se sont levés pour nous, maintenant c’est à notre tour de se lever pour eux.

 


 

 

 

As far as I know there has never been a “Special Edition” of the COVERALL, This is to my knowledge is the first. The reason is the treatment of Canada’s veterans.

On October 17th a Special Meeting was held in our branch to discuss how to support the complaints of our veterans. Over 50 members and invitees were in attendance. Among them was Roxanne Stanners of the Liberal Party of Canada. The meeting was chaired by Comrade Ray Langstaff who was accompanied at the head table by Okill Stuart, National Council of Veterans Associations in Canada, Bill Rowden, District 10 Commander, Bernie Constantini, President of Branch 94, Andrea Main, Secretary of the Committee and of Branch 94, Francine Cantwell, Service Officer of Branch 94, Rick Cartmel, Chairman of the Montreal Black Watch Veterans Association of Canada and Jack Gammon, Chairman of Branch 94 Poppy Trust Fund. Committee member Pierre Richard, President of St. Lambert Branch 68 had a prior out of town engagement and was unable to attend. As you will see from the papers and arguments that follow there are two main issues.

First is the treatment/mistreatment of the veterans by our Federal government. Under this heading fall pensions, claw backs, and the fate of the veterans ombudsman among other things.

The second major thrust is the importance of maintaining the last federally operated military hospital in Canada as a federal institution.

Canadian men and women of all stripes put their lives on the line to serve their country. Death is the supreme sacrifice but serving their country has left hundreds, if not thousands, maimed, crippled or suffering from any of a variety of stress disorders. It is imperative that Canada in whose name they suffered these injuries maintains a facility that not only tends these injuries but provides a site that unites the best brains in the country to find better and faster ways to combat them.

Not only does this help those who have served or are now serving it will benefit all Canadians. In fact, the International Community as a whole will gain from the expertise developed.

Keeping Ste. Anne’s Military hospital in Federal hands is vital to treating those who serve with the dignity, respect and the gratitude they merit. Keeping Ste. Anne’s federal will in the long run prove beneficial to all Canadians. Veterans and all currently uniformed personnel need the support of all Canadians in this endeavour.

On November 6th Veterans across Canada will unite in a protest. This will be in the form of each district gathering at the office of their local member of parliament. Although here in Quebec many of our MPs belong to the Bloc Quebecois it is still necessary to make our point. We call upon veterans and Legion members to don their regimental berets, their ribbons and medals and their blues and grays and assemble at a point designated by their unit or branch and proceed to the office of their MP. Watch the bulletin boards and remain alert to developments.

We believe this is a great reason for our first “Special Edition” and hope it will help generate strong support for our veterans.

Be there for them!!!.

 


 

Autant que je me rappelle il n’y a jamais eu une « Édition spéciale » du COVERALL. Ceci est selon moi une première. La raison pour cette première est la façon dont on s’occupe des vétérans au Canada.

Le 17 octobre dernier, une assemblée spéciale a été tenue à notre filiale pour discuter de la meilleure façon d’appuyer les plaintes de nos vétérans. Plus de 50 membres et invités étaient présents. Parmi eux, on notait Roxanne Stanners, représentante du Parti libéral. L’assemblée était présidée par Ray Langstaff, qui était accompagné à la table d’honneur par Okill Stuart, conseil national des vétérans du Canada, Bill Rowden, commandant du district 10, Bernie Constantini, président de la filiale 94, Andrea Main, secrétaire du comité et de la filiale 94, Francine Cantwell, Officier de service de la filiale 94, Rick Cartwell, Black Watch du Canada, et Jack Gammon, président du Fonds du coquelicot de la filiale 94. Pierre Richard, membre du comité, avait un engagement antérieur, hors de la province, et n’était pas disponible. Vous lirez plus bas qu’íl y a deux questions principales.

En premier lieu, le traitement/mauvais traitement des vétérans par notre gouvernement fédéral. Sous cette rubrique nous trouvons, entre autres, les pensions, récupérations, et le sort de l’ombudsman (médiateur) des vétérans.

Le second débat est l’importance de maintenir le dernier hôpital sous juridiction fédérale au Canada en tant qu’institution fédérale.

Les canadiens, hommes et femmes, mettent leurs vies en jeux pour servir leur pays. La mort est le sacrifice suprême mais en servant leur pays, des centaines, voire des milliers, sont revenus mutilés, estropiés, ou souffrant de plusieurs troubles de stress. Il est important que le Canada, au nom duquel ils ont subi ces blessures, maintienne une installation qui ne s’occupe pas seulement des blessures mais qui fournit un site qui rassemble les meilleurs cerveaux du pays pour trouver des solutions plus favorables et plus rapides pour les guérir. .

Non seulement ceci aide ceux qui ont servi et qui serve présentement, ceci bénéficiera à tous les canadiens. En fait, la communauté internationale en entier bénéficiera de l’expertise développée.

Conserver l’hôpital Ste-Anne de Bellevue entre les mains du gouvernement fédéral est essentiel pour traiter ceux qui ont servi avec dignité, respect et pour les remercier de la façon dont ils le méritent. Conserver l’hôpital Ste-Anne de juridiction fédérale profitera à tous les canadiens à la longue. Les vétérans et tout le personne en uniforme qui servent présentement ont besoin de l’appui de tous les canadiens dans cet effort.

Le 6 novembre prochain, les vétérans à travers le Canada s’uniront pour protester. Cette protestation se fera par district et tous se rassembleront au bureau de leur représentant du gouvernement. Même si, ici au Québec, plusieurs de nos parlementaires appartiennent au Bloc québécois, il est nécessaire de faire connaître notre point de vue. Nous demandons aux vétérans et membres de la Légion de porter leurs bérets régimentaires, leurs rubans et médailles et leurs blazers marines et pantalons gris et de se rassembler à un point désigné par leur unité ou filiale et de marcher au bureau de leur représentant fédéral.

Lisez le babillard et soyez alertes aux développements.

Nous croyons que ceci est une raison valide pour produire une première « Édition spéciale » et nous espérons qu’un appui sera généré pour nos vétérans.

Soyez là pour eux!!!

 


 

 

 

 

DISCOURS DE RICK CARTMEL LÉGION DE GREENFIELD PARK LE 17 OCTOBRE 2010-10

Pourquoi le transfert de l’hôpital Ste-Anne est inacceptable.

Mesdames, Messieurs, Vétérans et individus concernés.

Ray m’a demandé de parler au sujet de la décision récente du transfert de l’hôpital.

Avant que je m’emballe sur ce sujet; j’aimerais me présenter à vous.

Mon nom est Rick Cartmel. J’ai 56 ans et je dois vous apparaître comme le mauvais choix pour faire ce genre de présentation. En temps que membre de l’association «Black Watch Vétérans» je représente l’intérêt d’environ 80 vétérans de la deuxième guerre sur un total de 400 membres. Ma carrière dans les Forces
Armées consiste en 25 ans dans les réserves (milice)

Mon père et mon oncle ont tous les deux servis durant la deuxième guerre comme fusiliers et les deux ont été sévèrement blessés en 1944. Mon père est revenu de la traversée de la Rivière Mass en Hollande avec un trou énorme dans la jambe et mon oncle que l’on croyait mort à Carpiquet a été sauvé de justesse par un caporal lors de la disposition des corps. Il a survécu pendant un autre 40 ans. Mon père qui est décédé en 2006 a insisté il y a 25 ans pour que je devienne un membre de la Légion Royale Canadienne. A travers cette organisation, j’ai rencontré plusieurs autres vétérans de la deuxième guerre. J’ai appris leurs histoires et aussi leurs services pour notre beau pays. Mon père était un grand supporteur de l’hôpital des Vétérans de Ste-Anne comme la plupart de nous présents aujourd’hui. Il n’a jamais été un patient a cet endroit.

Une journée que j’étais à la filiale 85/90 de la Légion; Bob un vétéran de la 2ième guerre, marin sur le bateau Corvette m’a dit : Eux « Le Gouvernement Fédéral »ont décidé de confier la gestion de l’hôpital Ste-Anne à la Province de Québec et ceci est un fait accompli. J’ai dit : Qu’est-ce que cela veut dire pour vous? Comme réponse: Qui s’en préoccupe? Bob a dit «Ceci n’est pas bien, l’hôpital devrait rester sous le contrôle du Gouvernement Fédéral. La conversation a continué et j’ai écouté attentivement. J’ai donc discuté du sujet lors de notre rencontre mensuel de «l’Association des Black Watch» Comme résultat; on m’a nommé Président du comité et c’est la raison pourquoi je suis impliqué aujourd’hui.

La question que nous devons nous poser: Pourquoi le transfert est inacceptable?

En parlant avec Bob de la Marine, je me suis demandé pourquoi est-il si concerné avec ce transfert? Bob a plus de 80 ans et ne rajeunit pas. Comme la plupart des Vétérans de la 2ième guerre; il pense qu’un jour, il pourrait se retrouver à Ste-Anne comme d’autres de ses amis. Ste-Anne est vraiment un hôpital à part des autres. Je me suis demandé, pourquoi Bob devait encore se battre quand la guerre était finie depuis 1946.

Pourquoi cette personne qui a fait son devoir doit-il à nouveau se battre pour son hôpital? J’ai pensé; comment puis-je aider la cause? Plusieurs (pas seulement quelques un) vétérans sont inquiets et plusieurs sans être impoli n’ont plus la même vitalité que dans les années passées. Qui va les aider?

Pourquoi devrions nous donc considérer ce transfert comme inacceptable? Après tout, il y a plus de 17 hôpitaux qui ont déjà été transféré avec succès dans différentes Provinces à travers le Canada. Mise au point, ceci ne veut pas dire que parce que ceci a été fait dans le passé; c’est bien de le faire a nouveau. Regardons donc la base et après la Province de Québec.

Notre pays le Canada a envoyé les Vétérans à la guerre donc c’est le Canada et non la Province qui est responsable d’eux. Rappelons-nous l’expression pour le Roi et son Pays. Je ne me rappelle pas l’expression pour la Province et son Ministre récemment élu. Je vous cite le Vétéran M. Dyke de la campagne de la guerre du Golf qui a dit récemment «Si le Gouvernement du Canada ne veut pas se tenir derrière ses troupes, sera-t-il d’accord pour se tenir devant eux? M. Dyke est décédé il y a 4 jours et le Gouvernement du Canada à déjà amendé sa politique au sujet des Vétérans atteint du ALS dont il a défendu la cause.

Regardez juste les pancartes le long des murs, elles disent une toute autre histoire de ce que vous entendez. Nous entendons parler des 17 hôpitaux. L’éditorial de l’Association National des Anciens Combattants mentionne que le transfert de l’hôpital Shaughnessy à BC n’a pas fonctionné tel que promis. Éventuellement, l’hôpital a fermé ses portes. Ceci n’est pas la seule hôpital a avoir des problèmes.

Permettez-moi de vous citer le Vétéran Ombudsman Colonel Pat Stogran qui dit: Le système réduit tranquillement le nombre de lits disponibles sans aucun débat public. Avec le temps, ceci va réduire les options pour l’avenir, nous devrons donc entre en compétition avec la population civile. Le Gouvernement Fédéral n’a pas l’intention d’augmenter l’accessibilité pour les Vétérans des Forces Canadiennes où la Gendarmerie Royale du Canada. Le Colonel Stogran a raison.

Donc, que dois-je faire personnellement avec cette situation? Le Gouvernement Fédéral confie la gestion de l’hôpital à la Province de Québec afin de se départir de sa responsabilité lorsque l’hôpital sera fermé. Ceci est pendant que l’hôpital «SUPER» de Montréal est en construction.

Rappelons nous que nous confions la gestion de l’hôpital à la Province qui est une Nation dans une Nation avec une société distincte qui n’aime pas les institutions fédérales où règlements fédéraux. Si je peux me permettre d’être sarcastique; Québec a très bonne réputation sur son record de bilinguisme qui a toujours existé à Ste-Anne.

Le négociateur que nous avons rencontré lors de notre dernière rencontre, veut que vous compariez cette prise en charge avec les autres Provinces. Le seul exemple réel que nous avons dans la Province est l’hôpital des Vétérans Queen Mary qui n’existe plus.

Laissez-moi-vous citer le Premier Ministre du Canada lorsqu’il dit «La Coalition séparatiste». Si les allégations récentes de corruption de la Province sont fondés; nous aurons donc un Gouvernement Provincial séparatiste en charge de l’hôpital Ste-Anne. Est-ce que ceci n’est pas une bonne pensée? Tout ceci ce passe dans la
Province ou l’honorable Jean-Pierre Blackburn, Ministre des affaires des anciens combattants a dit: Les Québécois n’honore pas leurs Vétérans suffisamment. Il y a moins d’intérêt qu’avant. Ceci est ce qu’il a dit mais soyons honnête; le Québécois moyen dans sa Nation d’une Nation ne se soucie pas de ses Vétérans.
Qu’est ce qu’il y a de neuf? Combien de fois avez-vous vu les Québécois en ligne sur les autoroutes lorsqu’un corps était rapatrié d’Afghanistan? Jamais.

Permettez-moi de vous demander Quand vous entendez qu’il y a 40 lits d’ouvert à Ste-Anne et qu’il y a des Vétérans qui sont encore sur une liste d’attente; est-ce que ceci fait du sens? Je me demande toujours sur quelle liste d’attente, celle de l’hôpital ou de l’au-delà? Je présume que la réponse est celle qui vient en premier.

Cette attitude de transfert est mauvaise, mauvaise, mauvaise et ne devrait pas arriver.

Nous en temps que pays continuerons d’envoyer nos jeunes hommes à la guerre dans les pays étrangers. Ces jeunes hommes méritent un Gouvernement responsable qui va s’occuper d’eux. Ceci n’est pas acceptable que nos Vétérans de la deuxième guerre subissent le stress du transfert/fermeture de l’hôpital. Cet hôpital est un symbole de l’engagement du Gouvernement envers leurs Vétérans. Même les civils rencontrés sur la rue m’ont dit qu’il ne pouvait croire que le Gouvernement Fédéral irait d’avant avec le transfert tel que mentionné dans les journaux.

Nous devons tous garder l’esprit ouvert et regardez les deux cotés de la médaille et c’est pourquoi quelques un de nous, par invitation ont participé à une rencontre à l’Hôtel Marriott il y a 4 semaines. Je ne peut pas parler pour les autres qui étaient présents mais j’étais embarrassé. D’un coté, moi en moins et quelques autres, la moyenne d’âge était de 80 ans + Sur le coté du Gouvernement en moins du négociateur la moyenne d’âge était d’environ 30 ans. Ces jeunes MANDARINS du Gouvernement malheureusement n’ont jamais mentionné leur passé ou expérience militaire mais je présume qu’ils en avaient autant que le Ministre des Affaires des Vétérans.

La situation m’a semblé embarrassante démontrant le manque d’intérêt du Gouvernement envers les
Vétérans.

Ce groupe n’était pas concerné et ou était donc le Ministre?
Ce groupe gouvernemental nous a présenté des statistiques comme exemple d’ici 2015 la moitié des lits à Ste-Anne seront vides. Le groupe a essayé de nous montré le coté positif qui va venir de ce transfert. Ils ont mis des bonbons sur la table tel que vos épouses seront admises comme patientes dans l’hôpital. Ce qu’ils ont oublié de vous dire est que si ils faisaient leur travail correctement au bureau des anciens combattants et modifiait les critères d’admission ; l’hôpital serait rempli et oui les épouses auraient le droit d’admission. Souvenez-vous de ce que l’ombudsman a dit : Le système réduit tranquillement le nombre de lits. « Sans débat public »

Mon dernier point. Peut-être que je suis naïf mais je pense que si un vétéran téléphonait à l’hôpital et demandait de l’aide (il y a 40 lits de disponibles), l’hôpital devrait lui dire avez-vous besoin de transport?
L’hôpital s’occuperait de remplir la paperasse après l’arrivée du vétéran. Mais je crois maintenant que le plancher supérieur est devenu un couvent pour les soeurs.

Je me demande si les soeurs avaient été mises sur une liste d’attente. Donc, qu’est ce que je fais? En ne voulant pas m’étendre sur le sujet; j’ai donc écrit, parler avec le ministre envoyé des courriels et participé à des rencontres.

Si vous désirez plus amples détails; je me ferai un plaisir de vous en informer.

Mais la grosse question est: Que devrions-nous faire au sujet du transfert?

Il y a 3 choix selon mon opinion.
1) Se rouler en boule et attendre les développements.
2) Se battre afin que le Gouvernement assume ses responsabilités. Souvenez-vous, ils on déjà changé d’idées au sujet des paiements forfaitaires et de l’aide aux vétérans de la guerre du Golf.
3) Ou, être d’accord avec le transfert.

Le premier choix est facile, ne rien faire.

Le choix numéro deux nécessite l’aide de plusieurs associations principalement la Légion Royale Canadienne. Permettez-moi de vous citer une partie des règlements de la Légion.

« De s’assurer qu’une attention particulière soit fourni pour le bien de tous ceux qui on servi et voir au bien-être et confort de ceux qui ont besoin de soins spéciaux, principalement les handicapés, malades, âgés et dans le besoin » « D’agir au nom de tous ceux qui ont servi dans les forces de sa majesté »

Selon moi, le transfert de Ste-Anne tombe dans cette catégorie et devrait être suivi vigoureusement par la
Légion.

Comment faisons nous pour accomplir le choix numéro deux? En écrivant des lettres, pétitions, et de plus durant la campagne du coquelicot en obtenant des signatures pour la pétition.

Choix numéro trois : Être d’accord avec le transfert. Ceci peut ne pas être une mauvaise situation. Dans cette option, nous devons nous asseoir avec le négociateur et être d’accord que ceci va prendre entre 30-25 ans pour le transfert mais dans la 1ière année nous allons changer les critères d’admission pour tous les soldats.

Ceci son mes opinions personnels et j’espère que vous y trouverez quelque chose pour être d’accord ou en désaccord avec.

Merci pour votre temps
Rick Cartmel


 


Canadian Veterans National Day of Protest
Saturday November 6, 2010 at 11:00am

SUPPORT OUR VETERANS

Join with Army Navy, Air Force, and RCMP veterans across Canada to make your opposition to the New Veterans Charter known by standing together in front of your local Member of Parliament’s office.

Josée Beaudin, Bloc Québécois
1080 St-Hélène street, Longueuil

We must ensure our veterans and their families are supported and compensated for their invaluable and lifelong sacrifice to Canada.

Our troops stand up for us; now it’s time to stand up for them
Wear your uniforms, red shirt, hold your Canadian flag high and make a difference.

Participants to the rally will assemble in the parking lot of the Royal
Canadian Legion, Branch 94, Greenfield Park at 10:15 am on Saturday morning

There should be enough cars to assure the transportation of all of us.

We have wheel chairs available for the needy.

For more details: Francine Cantwell 450-465-7644 francinecantwell@sympatico.ca

 


 

Anciens Combattants Canada Journée nationale de protestation
Samedi le 6 novembre a 11 :00 heures

SUPPORTONS NOS VÉTÉRANS

Joignez –vous à l’Armée, la Marine, la Force aérienne et les anciens de la GRC partout au Canada pour faire connaître votre opposition à la nouvelle Charte des anciens combattants

Tenons nous debout ensemble devant les bureaux de notre membre de Parlement,

Josée Beaudin, Bloc Québécois
1080 rue Ste-Hélène, Longueuil.

Nous devons nous assurer que nos anciens combattants et leurs familles sont pris en charge et indemnisés pour leur sacrifice et précieuse vie au Canada.

Nos troupes se sont lever pour nous

Maintenant il est temps de se lever pour eux.

Portez votre uniforme ou bien un chandail, une chemise, un T-shirt rouge, maintenez votre drapeau canadien élevé et faisons la différence

Les participants pour le rallie se rassembleront dans l’aire de stationnement de la Légion de Greenfield Park a 10 :15h.Samedi matin

Nous devrions avoir suffisamment de voitures pour assurer le transport de tous.

De plus, au besoin il y aura des chaises roulantes de disponibles.

Pour plus amples détails : Francine Cantwell 450-465-7644 francinecantwell@sympatico.ca

 

 

 

Comité pour Sauvegarder l’Hôpital Ste Anne pour les Anciens combattants
Committee for Saving Ste. Anne’s Hospital for Veterans

Adresse postale/Postal address:
205 Empire
Greenfield Park, Quebec.
J4V 1T9
Adresse courriel / E-mail address
committeeforsavingsteanneshospital@bell.net

 

 

Dear Comrades:

A word of thanks to all who participated in the Special meeting organized by the above committee which was held Sunday October 17, 2010.

It is apparent to myself and the committee, that there are others who care about our Veterans. They will support us in trying to stop the transfer of Ste. Anne’s Hospital to the Province of Quebec.

I would also like to thank those who helped make it a success, by making the soup or sandwiches, setting up the tables and sound system, and after the meeting with the cleanup of the hall.

A special thanks goes to Comrade Francine Cantwell. She did a remarkable job by making an on-the-spot translation of our guest speaker Rick Cartmel’s presentation.

Without our Editor, this SPECIAL COVERALL would not be possible. Ask Bruce Robertson to do something and you can be sure it will be done.

Suffice it to say, there are so many on this Planning committee who are working hard to save Ste. Anne’s Hospital from being transferred from the Federal Government to the Provincial Government.

Yours in Comradeship
Ray Langstaff
Chairman

 
Chers Camarades:

Un mot de remerciement à tous ceux qui ont participé à la rencontre spéciale organisée par le comité ci-haut le dimanche, 17 octobre 2010.

Il est évident à moi-même et le comité qu’il y en a d’autres qui ont le sort de nos vétérans à coeur. Ils vont nous épauler en essayant d’empêcher le transfert de l’hôpital Ste-Anne à la Province de Québec.

J’aimerais aussi remercier ceux qui nous ont aidés à faire de cette rencontre un succès.

Merci à ceux qui ont préparé la soupe et les sandwiches, la mise en place des tables, le système de son et le nettoyage de la salle en fin de journée.

Un merci spécial à la camarade Francine Cantwell. Elle a fait un travail remarquable en traduisant ‘ON THE SPOT’ sur place le discours de notre invité-conférencier Rick Cartmel.

Sans notre Éditeur ; ce ‘COVERALL SPÉCIAL’ n’aurait pas lieu. Demandez à Bruce Robertson de faire quelque chose et soyez assuré que ce sera fait.
Il va s’en dire, qu’il y a beaucoup de gens sur le comité de planification qui travaille très fort pour empêcher que l’hôpital Ste-Anne soit transféré du Gouvernement Fédéral au Gouvernement Provincial.

Votre Camarade
Ray Langstaff
Président du comité

 


 

PÉTITION


Pour : Le premier ministre du Canada, ministre des Anciens Combattants, le Parlement du Canada

Sujet : Canadiens exigent des améliorations et modifications de la Charte des anciens combattants Nouveau

Les Canadiens exigent des améliorations et des changements à la loi pour les membres des forces canadiennes et vétérans afin de rétablir le droit de compensation des anciens combattants, mieux connu sous le nom de Charte des anciens combattants NOUVEAU.

Cette pétition est ouverte à tous les citoyens canadiens à l’appui de membres actifs des FC, des anciens combattants et leurs familles.

Le premier ministre du Canada, Le ministre des Anciens Combattants et Le Parlement du Canada,
Cette pétition est organisée pour demander respectueusement au premier ministre du Canada et le ministre des Anciens Combattants d’aborder les questions suivantes dont nos anciens combattants sont présentement aux prises.

1-Abolir le paiement forfaitaire d’invalidité selon la Nouvelle Charte des Vétérans et remettre en place les paiements réguliers pour la durée de vie et période de souffrances des anciens combattants des FC.

2- Abolir les prélèvements du RARM pour toutes les pensions d’invalidité des anciens combattants. Il est fondamentalement non-canadien de récupérer une pension à la génération plus âgée lorsque la nouvelle génération est, pour cette raison même, exemptée de cette situation financière difficile.

Rappelez-vous toujours, la pension d’invalidité d’Anciens Combattants Canada est décernée à nos anciens combattants pour la douleur et la souffrance. Comme leur site web indique clairement, cette pension n’est pas conçu comme remplacement de revenu et en tant que tels doivent pas être déduites à partir des revendications de longue invalidité de longue durée à Manu vie. Bien que cela puisse être une pratique courante pour compenser une pensions d’invalidité par un autre dans la plupart des lieux de travail, les exigences de servir pour les anciens combattants ne peut être comparé à un autre emploi; une norme différente et unique doit être fixé en fonction des conditions de service unique des anciens combattants (le contrat social jusqu’à y compris la perte de la vie).

3-Fin de l’impôt prélevé sur les pensions d’invalidité aux veuves ainsi que sur les montants forfaitaires qui devrait être libre d’impôt.

4-Fin de la réduction des pensions militaires d’ancien combattant à l’âge de soixante-cinq, membres des FC. Ils ont servi notre pays avec fierté pendant de nombreuses années et ont payé leur contribution, ils méritent cette sécurité financière à mesure qu’ils vieillissent.

5-Répondre aux préoccupations de l’agent orange, Station expérimentale de Suffield victimes et les survivants des essais nucléaires (et leurs familles), non seulement ceux qui ont été bénévoles, et d’autres anciens combattants qui souffrent d’une variété de problèmes physiques et psychologiques, y compris le SSPT comme une conséquence de service à notre nation.

6- En outre, se prononcer sur les recommandations énoncées en Juin 2010, 40ième législature, 3ième rapport de la session du Comité permanent des anciens combattants intitulé : «Un temps opportun Tune-up pour la nouvelle Charte des anciens combattants de vie» Par extension, l’ensemble des plus de 300 recommandations concernant la nouvelle Charte doit être mis en oeuvre.

7- Rétablir tous les programmes caduques, prestations et services de l’ancienne législation, y compris la Loi sur les pensions. ACC ne devrait pas avoir été autorisé à réduire arbitrairement de ses responsabilités aux anciens combattants avant la mise en oeuvre de la nouvelle Charte. Il convient de se rappeler que la plupart des anciens combattants sont couverts par la législation antérieure à la nouvelle Charte. Leurs droits doivent être honorés.

8- Décréter un moratoire sur les réductions d’ACC et d’examiner les besoins en personnel. Bon nombre des employés de première ligne sont incapables de faire face à leurs charges de travail lourd et inacceptable. Les conseillers de secteur devrait être augmenté afin qu’ils aient suffisamment de temps pour travailler avec leur anciens combattants et de se familiariser avec la vaste gamme de services offerts aux anciens combattants.

9- Mettre en oeuvre la législation garantissant que l’ombudsman des vétérans soit toujours un ancien combattant et le bureau soit un organisme indépendant. Il ne devrait pas être subordonné à ACC.

10- Réviser la définition de vétéran pour couvrir l’ensemble du personnel qui siège à la capacité des groupes professionnels militaires, paramilitaires et liés au nom du Canada. Cela devrait inclure militaires, policiers et personnel civil affectés à des opérations militaires et reconnus comme liés à la sécurité. Tout le monde désigné comme un ancien combattant doit avoir le droit aux mêmes services et avantages, peu importe où, quand et comment ils ont servi le Canada. Il y a des précédents historiques qui ont été adoptés telles que la marine marchande et d’autres organisations en temps de guerre.

Le gouvernement actuel continue de dire qu’ils reconnaissent la nécessité d’un traitement spécial pour les anciens combattants qui servent le Canada dans des conditions défavorables. Dans cet esprit, une action immédiate est requise. Vous êtes invités à signer cette pétition en faveur des anciens combattants et leurs familles en s’assurant qu’ils reçoivent une compensation tout au long de leur vie afin de refléter le sacrifice inestimable de leur vie pour le Canada.

Cordialement,

NOM VILLE ADRESSE COURRIEL

 

 
 
PETITION

TO: The Prime Minister of Canada, Minister of Veterans Affairs, and Parliament of Canada

SUBJECT: Canadians demanding improvements and changes to the Canadian Forces members and veterans re-establishment and compensation act, better known as the “NEW VETERANS CHARTER”

This petition is open to ALL Canadian citizens in support of serving CF Members, veterans and their families.

This petition is organized to respectfully request the Prime Minister of Canada and the Minister of Veterans Affairs address the following issues facing our veterans immediately;

1. End the New Veterans Charter's lump sum disability payment and restore the lifetime pain and suffering pension to all CF veterans.

2. End the SISIP Claw back for all veterans’ disability pensions. It is fundamentally un-Canadian to claw back a pension on the older generation when the newer generation is, for this very reason, exempt from this financial hardship.

Always remember, the Veterans Affair Canada disability pension is awarded to our veterans for pain and suffering. As their website clearly states, this pension is NOT designed as income replacement and as such should NOT be deducted from long term disability claims at Manulife Life. While it may be common practice to offset one disability pension by another in most workplaces, the requirements to serve for Veterans cannot be compared to other employment; a different and unique standard must be set to reflect the unique terms of service of Veterans (the social contract up to and including loss of life).

3. End the widow's tax on disability pensions and one time lump sum payments. Our fallen heroes’ families have enough grief to deal with without the added taxation of an award that should be tax free.

4. End the reduction of veteran's military pensions at the age of sixty-five. CF members served this nation with pride for many years and paid their contribution, they deserve this financial security as they grow older.

5. Address the concerns of the Agent Orange, Suffield Experimental Station victims, and nuclear test survivors (and their families) not only those that were volunteers, and other veterans who are suffering from a variety of physical and psychological issues including PTSD as a consequence of service to our nation.

6. Furthermore, take action on the recommendations set forth in the June 2010 40th Parliament, 3rd session report of the Standing Committee on Veterans Affairs titled: “A Timely Tune-up for the Living New Veterans Charter”. By extension, all of the more than 300 recommendations regarding the NVC should be implemented.

7. Reinstate all of the lapsed programs, benefits and services of the older legislation including the Pension Act. VAC should not have been permitted to arbitrarily reduce its responsibilities to veterans prior to the implementation of the NVC. It should be remembered that most veterans are covered by the legislation pre-dating the NVC. Their entitlements should be honoured.

8. Place a moratorium on reductions in VAC and review the manpower requirements. Many of the front line staff are unable to cope with their heavy and unacceptable workloads. Area counsellors should be increased so that they have enough time to work with their veterans and familiarise themselves with the vast array of services provided to veterans.

9. Implement legislation guaranteeing the Veterans Ombudsman is always a veteran and the office is an independent agency. It should not be subordinate to VAC.

10. Revise the definition of veteran to cover all personnel who serve in the capacity of military, paramilitary and related occupations on behalf of Canada. This should include military, police and civilian personnel assigned to operations recognized as military and security related. Everyone designated as a veteran should be entitled to the same services and benefits regardless of where, when or how they served Canada. There are historical precedents that have been enacted such as the Merchant Marine and other organizations in wartime.

The present Government continually say they recognize the need for special treatment for Veterans who serve Canada under adverse conditions. With this in mind, immediate action is required. You are requested to sign this petition in support of veterans and their families ensuring that they are provided lifelong compensation reflecting their invaluable and lifelong sacrifice to Canada.
Sincerely,
………………… ……………………………….. ………………………………
NAME CITY/TOWN E-MAIL ADDRESS
COMMENTS:

 
 
 
 
  
 
   
   
   
   
   
Legion Logo
Branch Logo

 

Home   About Us    History   Past Presidents   Last Post    Ladies Auxiliary    Hall Rental    Membership   Coverall   Map  

© Copyright 2000-2016